Histoire, Le vrai sens de la paix.
Le roi et sa couronne
Le roi

Il était une fois un roi qui avait promis une grande récompense à l’artisan qui saurait saisir à travers une peinture la paix la plus parfaite. Bien des artistes s’y essayèrent. Le roi admira et observa tous les tableaux, mais il ne s’en trouva que deux à lui plaire vraiment et il lui fallut choisir entre ces deux-là.

Le premier représentait un lac très calme comme un parfait miroir où se reflétaient, tranquilles, les montagnes environnantes. Sur ces montagnes, on voyait un ciel très bleu avec des nuages blancs. Tous ceux qui voyaient ce tableau estimaient que vraiment, il reflétait la paix parfaite.

Tableau de paysage zen
Le premier tableau

Le deuxième tableau, lui aussi représentait des montagnes, mais on les voyait chaotiques et déchirées. Au-dessus d’elles, un ciel en colère donnait naissance à une violente averse avec tonnerres et éclairs. On apercevait, en bas de la montagne, un torrent d’eau jaillissante qui grondait. Rien de paisible dans tout cela.

Tableau de paysage tourmenté
Le deuxième tableau

Mais quand le roi eut observé soigneusement le tableau, il vit, derrière la cascade, un arbuste délicat qui poussait au creux d’un rocher. Dans cet arbre, il y avait un nid. Là, dans le grondement de la violente chute d’eau, un petit oiseau était tranquillement installé au milieu de son nid… La paix parfaite.

Oiseau sur une buche
L’oiseau est en paix

Le roi choisit le deuxième tableau. Et il expliqua à ses sujets la raison de son choix :– La paix ne signifie pas qu’on se trouve dans un endroit dénué de bruit, de problèmes, de durs travaux et de douleur. La paix signifie que, malgré tout cela, nous restions calmes dans nos cœurs. Tel est, je pense, le vrai sens de la paix. Quand nous trouverons la paix en nous-mêmes, nous aurons l’équilibre dans nos vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *